Cosmétiques durables : Les 6 tendances de demain !

Dans un monde en constante évolution, l’industrie de la beauté ne cesse de se réinventer pour répondre aux attentes d’une clientèle de plus en plus exigeante. Les tendances en cosmétique jouent un rôle essentiel, non seulement en redéfinissant ce que signifie être beau, mais aussi en façonnant l’avenir de notre planète.

C’est dans ce contexte dynamique que notre entreprise se distingue en s’engageant envers l’éthique et l’environnement. Chez V.BIOTECH, nous valorisons les co-produits de la filière café pour créer des formulations durables destinées au secteur cosmétique.

Dans cet article, nous allons explorer les 6 tendances de demain pour une beauté engagée, et vous montrer comment notre entreprise est à la pointe de cette transition, en faisant du café un allié inattendu de votre routine beauté.

#1 : L’upcycling dans les cosmétiques

Définition de l’upcycling et son rôle dans la réduction des déchets

L’upcycling, « revalorisation » en français, est bien plus qu’une simple tendance en matière de cosmétique. C’est une philosophie qui transforme les déchets en de précieuses ressources, tout en contribuant à la réduction des déchets à l’échelle mondiale. Cette approche innovante est au cœur d’une démarche de zéro déchet, visant à minimiser l’impact environnemental de l’industrie cosmétique.

L’upcycling repousse les limites de la durabilité en permettant aux déchets d’avoir une seconde vie. Au lieu d’être relégués aux décharges ou incinérés, ces matériaux « déchets » sont récupérés, transformés et intégrés dans des formules de produits de beauté, contribuant ainsi à la préservation de l’environnement et à la réduction de la surproduction.

Comment les marques intègrent des ingrédients upcyclés ?

Parmi les nombreux secteurs qui adoptent l’upcycling, celui de la cosmétique se démarque. De plus en plus de marques cherchent des moyens innovants de tirer parti de co-produits et de déchets industriels pour créer des produits de beauté durables et respectueux de l’environnement.

Prenons l’exemple des co-produits du café. Les grains de café sont une ressource précieuse, mais une grande quantité de marc de café est généralement considérée comme un déchet. C’est ici qu’intervient l’upcycling. Les co-produits du café, tels que le marc de café, sont récupérés par notre startup, spécialisée dans l’extraction de molécules à haute valeur ajoutée, pour être ensuite transformés et intégrés dans des formulations cosmétiques de haute qualité.

Parmi leurs propriétés biologiques, figurent notamment la capacité à agir comme des filtres ou des boosters anti-UV, des antioxydants, des agents dépigmentant, ainsi que des propriétés conservatrices. Ces molécules multifonctionnelles biosourcées innovantes permettront de remplacer les molécules pétro-sourcées actuellement utilisées, et particulièrement celles qui se retrouvent aujourd’hui décriées. De plus, par leur multifonctionnalité, ces molécules offrent un avantage compétitif majeur car elles permettent de limiter le nombre d’ingrédients dans les formulations.

#2 : Plus d’ingrédients naturels

Une demande croissante pour des produits de soins respectueux du corps et de l’environnement

L’industrie de la beauté est en plein bouleversement, avec une demande croissante pour des produits de soins respectueux du corps et de l’environnement. Les consommateurs d’aujourd’hui sont de plus en plus conscients de l’impact des produits cosmétiques sur leur peau, leur santé, et la planète. Cette prise de conscience a conduit à une quête incessante de produits de beauté « vertueux » qui offrent le meilleur des deux mondes : l’efficacité et la durabilité.

Les produits de beauté traditionnels, souvent chargés de produits chimiques, suscitent désormais des inquiétudes en termes de sécurité et de durabilité. Les consommateurs souhaitent se tourner vers des alternatives naturelles qui sont plus douces pour leur peau, exemptes de produits nocifs, et moins préjudiciables à l’environnement. Cette tendance a transformé le paysage de la cosmétique, poussant les marques à réinventer leurs formulations pour répondre à ces nouvelles attentes.

Les propriétés bénéfiques des ingrédients naturels

Les ingrédients d’origine naturelle sont privilégiés dans le choix de produits cosmétiques. Ces composés regorgent de vertus bénéfiques pour la peau et le corps. C’est le cas du marc de café, qui est renommé notamment pour ses propriétés anti-âge, antirides, anticellulite, ainsi que ses qualités apaisantes.

Ces ingrédients naturels sont non seulement efficaces, mais ils sont également plus respectueux de l’environnement. Leur production nécessite généralement moins de ressources que la synthèse chimique, réduisant ainsi l’empreinte écologique. De plus, leur biodégradabilité garantit que les résidus ne nuisent pas à l’écosystème.

#3 : La quête de simplicité

Des compositions plus simples et transparentes

Aujourd’hui, les consommateurs recherchent des produits de beauté dont la composition est à la fois simple et transparente. Cette tendance émerge d’un désir de comprendre ce que l’on applique sur notre peau, de connaître l’origine des ingrédients, et de minimiser l’utilisation de produits chimiques complexes. Les formulations épurées offrent une approche plus holistique de la beauté, en mettant en avant des ingrédients naturels et en réduisant au minimum les additifs artificiels.

Des formulations compréhensibles pour gagner la confiance des consommateurs

Le jargon scientifique et les noms d’ingrédients complexes peuvent intimider les consommateurs. C’est pourquoi la cosmétique s’oriente vers des formulations aux noms compréhensibles. Des noms comme « extrait de café » ou « huile d’argan » ont l’avantage de ne pas seulement rendre les produits plus accessibles, mais aussi de gagner la confiance des consommateurs. Les consommateurs sont plus enclins à choisir des produits dont ils comprennent la composition, et ceci favorise une relation de confiance avec la marque.

#4 : Des circuits courts et la traçabilité

L’importance d’un sourcing durable et la traçabilité

Le sourcing durable est le socle sur lequel repose une cosmétique éco-responsable. Il s’agit de garantir que les matières premières utilisées dans la fabrication des produits cosmétiques sont extraites ou produites de manière à minimiser l’impact sur l’environnement et à soutenir les communautés locales. L’une des clés de la durabilité réside dans la réduction des déplacements inutiles, qui génèrent des émissions de carbone. C’est là que les circuits courts entrent en jeu. En minimisant la distance entre le lieu de production des ingrédients et le lieu de fabrication des produits, nous réduisons significativement notre empreinte carbone.

La traçabilité est un autre aspect essentiel. Les consommateurs veulent savoir d’où proviennent les ingrédients de leurs produits cosmétiques, comment ils ont été récoltés, et quel impact cela a eu sur les communautés locales et l’environnement. Une traçabilité totale permet de garantir une totale transparence, ce qui renforce la confiance des consommateurs dans les marques.

Comment notre startup valorise des co-produits de café locaux ?

Chez V.BIOTECH, nous avons choisi de travailler avec des co-produits de la filière café, en particulier le marc de café, provenant de sources locales. Notre engagement envers les circuits courts est double : il réduit l’impact environnemental en minimisant les déplacements, tout en soutenant les acteurs locaux, renforçant les économies régionales. Par exemple, l’une de nos initiatives RSE consiste à limiter notre rayon de déplacement par voie routière à deux heures de la ville de Reims.

#5 : La beauté engagée

Les consommateurs recherchent des marques éthiques

Dans un monde en perpétuelle transformation, les consommateurs ne se contentent plus de simples produits cosmétiques. Ils veulent acheter en toute conscience, soutenir des marques éthiques et contribuer à des causes plus vastes. Ils examinent également de près les pratiques éthiques des marques et veulent s’assurer que les entreprises derrière les produits qu’ils achètent partagent leurs valeurs en matière de durabilité, de responsabilité sociale, et de transparence.

Soutenir les entreprises aux initiatives sociales

Les consommateurs recherchent des marques qui contribuent positivement à la société, que ce soit par le biais de programmes de responsabilité sociale d’entreprise (RSE), de dons à des causes caritatives, ou d’initiatives communautaires. Ils veulent savoir que leur achat n’est pas seulement bénéfique pour leur propre bien-être, mais aussi pour le bien-être des autres.

De nombreuses entreprises cosmétiques y répondent en intégrant des pratiques éthiques et socialement responsables dans leur modèle commercial. Ces actions renforcent ainsi la réputation des marques et créent un lien plus profond avec les consommateurs qui recherchent un sens plus large dans leurs choix d’achat.

#6 : L’éducation des consommateurs

La quête de connaissances

L’éducation des consommateurs est devenue un pilier majeur de l’industrie cosmétique contemporaine. Les consommateurs d’aujourd’hui sont plus avertis que jamais et aspirent à une compréhension approfondie des produits qu’ils utilisent. Ils ne se contentent plus de simples promesses publicitaires, mais cherchent des garanties avant d’effectuer un achat. Cette tendance à la quête de connaissances est particulièrement marquée lorsque les consommateurs vérifient la liste des ingrédients des produits de soin pour déterminer leur efficacité ou non.

L’importance de la conformité

Cette exigence de sécurité est devenue d’autant plus cruciale avec la prolifération des produits cosmétiques sur le marché. Les consommateurs se montrent préoccupés par les risques pour leur santé, et notamment avec les produits contenant des ingrédients controversés.

C’est ce que met en lumière le nombre grandissant d’utilisateurs de l’application Yuka, avec plus de 40 millions d’utilisateurs à ce jour. Une application d’aide aux achats, qui permet de scanner des produits cosmétiques pour connaître leurs ingrédients et évaluer leur niveau de risque en fonction de ses effets potentiels sur la santé et/ou l’environnement.

Cela renforce l’importance de l’éducation des consommateurs dans l’industrie cosmétique, car elle permet de les informer sur les normes de sécurité, la conformité réglementaire et les garanties de qualité que certaines marques offrent.

Conclusion

Dans un paysage cosmétique en constante évolution, les six tendances que nous avons évoquées sont bien plus que de simples phénomènes de mode. Elles redéfinissent la beauté moderne, en transformant le rôle de l’industrie de la beauté pour le mieux. L’upcycling, l’utilisation d’ingrédients naturels, la quête de simplicité, les circuits courts, la beauté engagée et l’éducation des consommateurs sont autant d’éléments clés de cette transition majeure.

Les consommateurs d’aujourd’hui ne se contentent plus de simples produits cosmétiques. Ils demandent davantage, ils exigent des produits en accord avec leurs valeurs, et ils recherchent des marques qui partagent cet engagement en faveur d’une beauté durable, éthique et transparente.

V.BIOTECH s’engage à rester à la pointe de cette transition en intégrant ces tendances dans son approche unique de la valorisation des co-produits de café. Une startup fière de placer le café au cœur de la beauté de demain !

Sources

  • Trois tendances beauté à surveiller en 2022 – Premium Beauty News
  • Les 5 tendances de la cosmétique bio et naturelle – Costomise
  • Upcycling : Quand la cosmétique offre une seconde vie aux « déchets » – Premium Beauty News
  • Marché des cosmétiques : top 3 des tendances à suivre (alcimed.com)
  • Découvez les 8 tendances beauté qui définiront l’industrie en 2022 selon Yieldify – PharmaCos-Média (pharmacos-media.fr)
  • L’upcycling, c’est quoi ? | CCI – Chambre de commerce et d’industrie (www.cci.fr)
  • Https://yuka.io/wp-content/uploads/presskit/Yuka-dossier-de-presse.pdf
Partagez la publication :

Articles Similaires